Techno

Cross Dakar City, le jeu mobile 100 % sénégalais

Publié le Mis à jour le

L’application mobile créée par Ousseynou Beye entend conscientiser les joueurs à la problématique des enfants mendiants dans la capitale sénégalaise : les talibés. Et par la même occasion, faire découvrir aux Sénégalais l’univers des jeux vidéo.

Cross Dakar City
© Cross Dakar City

Avec Cross Dakar City, le joueur devient Mamadou, un garçon de sept ans qui parcourt la ville de Dakar pour partir à la recherche de ses parents. Ce garçonnet est un enfant talibé comme il y en a beaucoup à Dakar. « Ce sont des enfants confiés à des écoles coraniques, mais ces dernières les envoient à la rue pour mendier. Cela les exposent à des accidents de circulation, des abus en tous genres et les foyers dans lesquels ces enfants vivent manquent d’électricité et d’eau. C’est un fléau que j’ai toujours observé et hélas, je ne vois pas d’amélioration. Je me suis dit que je devais à ma manière essayer de sensibiliser sur ce phénomène », explique Ousseynou Beye, ingénieur en informatique de 32 ans. D’après Human Rights Watch, on dénombre 50 000 enfants talibés dans le pays. À travers les 16 niveaux de l’application mobile, le joueur trouvera sur son passage la rive, les pirogues, les charrettes, les bus ainsi que les taxis locaux qui sont propres à l’environnement dakarois.

Ouvrir la voie aux Africains

L’application du Sénégalais existe depuis mai 2015 et pour la réalisation cela lui a demandé « un mois, mais à raison de deux heures en soirée et quatre heures le week-end ». Quant à son développement, le concepteur ne le juge pas trop difficile. « J’utilisais un moteur de jeu open source – Cocos2d-x – qui m’a permis de développer rapidement en plus, le moteur est libre et gratuit. C’est aussi un message pour les Africains qui s’intéressent au développement des jeux vidéo, on n’est pas obligé d’utiliser que des produits payants », déclare-t-il. Pour ce qui est du langage informatique, Monsieur Beye a eu recours au C++ qu’il a appris durant ses études à l’École polytechnique de Dakar.

Lire la suite sur Forbes Afrique ici :

Une Mauritanienne en lice pour être vice-secrétaire général de l’UIT

Publié le Mis à jour le

La Mauritanie marque le coup ! Une femme se porte candidate au poste de vice-secrétaire général de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT). Son nom : Fatimétou Mohamed-Saleck. En cas d’élection, elle sera la première femme à co-diriger cette agence onusienne. Mais au fait, qui est cette femme et quel est son parcours ?

La candidate mauritanienne n'est autre que la fille de l'ancien président  Moustapha Ould Mohamed-Saleck
La candidate mauritanienne n’est autre que la fille de l’ancien président Moustapha Ould Mohamed-Saleck.

Elle est belle, talentueuse, patriote et est candidate à une élection. Non, il ne s’agit pas d’un énième concours de beauté Lire la suite »