Économie

Boureïma Doumbia : la saga d’un maître du condiment

Publié le Mis à jour le

Cet entrepreneur autodidacte a réussi à séduire les cuisinières maliennes, qui ne peuvent plus se passer de son bouillon pour relever leurs plats.

Boureïma Doumbia est à la tête de son entreprise depuis 2008. © Founé Diarra
Boureïma Doumbia est à la tête de son entreprise depuis 2008. © Founé Diarra

Unanimement apprécié par la gent féminine du continent, le bouillon est l’un des condiments indispensables pour la sublimation des plats. Sur le marché africain, la marque suisse  Maggi et son rival espagnol Jumbo ont longtemps dominé le marché. Au Mali, un homme a décidé de changer la donne. Son nom : Boureïma Doumbia.

Ce Malien d’une trentaine d’années est à la tête depuis 2008 de la société Aminata Konaté (SAK), qui produit des bouillons sous la marque Bara Musso. Ce qui signifie « la femme préférée », « la femme travailleuse ». Lire la suite »

Saboutech, premier incubateur spécialisé de Guinée

Publié le Mis à jour le

« Coup de pouce », voilà ce que signifie sabou – en peul, soussou et malinké -, le nom de cette structure d’accompagnement pour les entreprises spécialisées dans les TIC, les énergies renouvelables et l’environnement. Fatoumata Guirassy, directrice générale de ce nouvel incubateur, se livre à Forbes Afrique.

Fatoumata Guirassy, directrice générale de Saboutech
Fatoumata Guirassy, directrice générale de Saboutech. © DR

Forbes Afrique : Saboutech vient d’être inauguré le 6 mai dernier. Pourquoi avoir créé un incubateur spécialisé dans ces trois domaines ?

Fatoumata Guirassy : Nous avons fait le pari de nous déployer dans les secteurs porteurs d’innovation que sont les TIC, les énergies renouvelables et l’environnement. Cela pour accompagner le développement du numérique en Guinée qui s’ouvre à l’ère de la modernité. Lire la suite »

Alimentation – Viande : vous avez dit halal ?

Publié le Mis à jour le

REPORTAGE. Plongée dans l’univers du halal à quelques jours de la 3e édition des Journées consacrées aux produits respectant ses critères.

Devant la boucherie "Les Jumeaux" lors deuxième édition des Journées du Halal, en mai 2015. Founé Diarra
Devant la boucherie « Les Jumeaux » lors deuxième édition des Journées du Halal, en mai 2015. © Founé Diarra

« 100 % de la viande vendue en Ile-de-France est halal. Et ce, à l’insu des consommateurs , affirmait Marine Le Pen, en 2012, lors de la campagne présidentielle. Une illustration du fait qu’en France la question de la viande halal fait bien débat dans le public et dans l’enceinte politique. Lire la suite »

Entreprenarium : impulser l’entrepreneuriat féminin

Publié le Mis à jour le

Lancée lors de la Journée de la femme, le 8 mars dernier, à Kigali, la fondation panafricaine Entreprenarium a inauguré la première édition de son programme « Booster les Femmes Résilientes ».

 

Kristine Ngiriye, fondatrice d'Entreprenarium. KN
Kristine Ngiriye, fondatrice d’Entreprenarium. © KN

« J’avais perçu la nécessité de contribuer à l’éclosion d’un secteur privé national en accompagnant de manière concrète et mesurable des aspirants entrepreneurs. Avec un parti-pris résolu pour les femmes, pour toutes les raisons que l’on connaît : fiabilité, endurance, productivité, rigueur, impact sur la société », explique Kristine Ngiriye, fondatrice d’Entreprenarium. Lire la suite »

Afrique – France : une nouvelle donne à vivre

Publié le Mis à jour le

En plus d’un demi-siècle, bien des réalités ont changé qui influent dans la relation Afrique-France. Le Forum citoyen de Libreville a donné une idée des approches des uns et des autres.

Kako Nabukpo, Étienne Giros, Dominique de Villepin et Michel Essonghe lors du Forum citoyen à Libreville, en octobre 2015. Founé Diarra
Kako Nabukpo, Étienne Giros, Dominique de Villepin et Michel Essonghe lors du Forum citoyen à Libreville, en octobre 2015. © Founé Diarra

Au-delà de l’expression Françafrique qui a cristallisé et cristallise encore un rapport fait de paternalisme, de secrets et de combines plus ou moins avouables entre l’ancienne puissance et ses ex-colonies, où en est-on du regard que la France, d’un côté, et l’Afrique, de l’autre, se posent mutuellement alors que les environnements et réalités, économiques et politiques, ont beaucoup changé ? Lire la suite »

Commerce – Dubaï : « Moi, Africain au Global Village »

Publié le

REPORTAGE. La métropole surdimensionnée organise depuis 20 ans le Global Village. Une occasion en or pour des exposants africains de faire de belles affaires.

Cela fait déjà deux décennies que le Global Vilalge est devenu un rendez-vous culturel incontournable de Dubaï.
À Dubaï, cela fait déjà deux décennies que le Global Village est devenu un rendez-vous culturel incontournable. © Krista

Vendredi soir, il y a foule. De nombreux jeux de lumière annoncent la couleur : tout est fait pour que les visiteurs en prennent plein les yeux. À Dubaï, des milliers de personnes se rassemblent dans un seul et même lieu pour partir à la conquête du globe, en l’espace de quelques heures. Lire la suite »

Technologie : Mohamed Keïta : « créer les entrepreneurs du futur »

Publié le

INTERVIEW. Cofondateur du premier Impact Hub d’Afrique francophone, Mohamed Keïta veut soutenir les jeunes pousses maliennes voulant avoir un impact social et environnemental positif.

Entretien avec Mohamed Kéïta, cofondateur de l’Impact Hub Bamako, il nous présente les objectifs de ce nouvel espace de rassemblement des entrepreneurs maliens. © DR

Avec 63 lieux répartis dans le monde, le réseau « Impact Hub » désire s’implanter en Afrique avec la mise en place de plusieurs hubs. Pour ce faire, le réseau a lancé, en septembre 2014, son programme « Afrique Seed ». Objectif : Lire la suite »

Gabon – Nicaise Moulombi : « L’économie verte, la chance du XXIe siècle pour l’Afrique »

Publié le Mis à jour le

INTERVIEW. Le directeur de l’ONG Croissance saine et Environnement estime que l’économie verte est un secteur propice au développement du continent africain.

© NM
© NM

L’environnement et le changement climatique sont devenus des thématiques primordiales à l’échelle planétaire. Pour cause : un taux important d’émissions de gaz à effet de serre, des catastrophes naturelles et des bords de mer pollués à la suite de naufrages pétroliers sont quelques-unes des conséquences liées à l’homme et à la gestion de son environnement. Avec en perspective la conférence des Nations unies sur le climat qui vient de se dérouler à Paris (30 novembre-11 décembre), Le Point Afrique s’est entretenu, à Libreville, avec Nicaise Moulombi. Lire la suite »

Maroc – Mohamed Boussaïd : « Les Provinces du Sud, une plateforme entre l’Europe et l’Afrique subsaharienne »

Publié le

INTERVIEW. Position géostratégique, potentiel à exploiter, volonté de jeter un pont avec les pays voisins du Sud. Décryptage de la « régionalisation avancée » avec le ministre de l’Économie et des Finances.

Des Marocains sont munis du drapeau national pour célébrer, dans les rues de Laâyoune, le 40e anniversaire de la Marche Verte, le 6 novembre 2015. © Founé Diarra

Palais des Congrès de Laâyoune, dans le Sahara marocain. Ce 7 novembre, au lendemain de la commémoration du 40e anniversaire de la Marche Verte, à deux jours du 60e anniversaire de la signature des accords de la Celle-Saint-Cloud qui ont scellé le retour à la souveraineté totale du Maroc sous l’autorité du sultan Mohammed V devenu après roi, le royaume chérifien fait les choses en grand. Lire la suite »

Diaspora – Idrissa Konté : « Donner une autre dimension aux langues africaines »

Publié le Mis à jour le

PORTRAIT. Cet entrepreneur malien a créé Afrilangues à Paris, une structure de formation, de traduction et d’interprétariat autour d’idiomes du Continent.

Idrissa Konté (2e à partir de la droite) entouré de certains membres de son équipe, dont Mariam Bah. © Idrissa Konté
Idrissa Konté (2e à partir de la droite) entouré de certains membres de son équipe, dont Mariam Bah. © Idrissa Konté

« Je recevais de nombreux mails de personnes me demandant si je pouvais donner des cours particuliers, mais à l’époque, je ne pouvais pas à cause de mon emploi du temps d’étudiant. Je continuais de recevoir de plus en plus de mails et, en juin 2014, je me suis dit qu’il serait intéressant de faire quelque chose pour répondre à la demande. » Partant de ce constat, Idrissa Konté s’est lancé dans l’entrepreneuriat en créant son entreprise : Afrilangues. Lire la suite »